INAUGURATION DE LA PLATEFORME DE COMPOSTAGE

VAL-D’OR, LE 22 AVRIL 2022. – C’est aujourd’hui, en ce Jour de la Terre, que la MRC de La Vallée-de-l’Or (MRCVO) a inauguré sa nouvelle plateforme de compostage, en compagnie de ses nombreux partenaires et différents dignitaires à l’enviroparc de Val-d’Or, en plus de présenter les nombreuses améliorations apportées à son usine de traitement du lixiviat.

Pour une Vallée-de-l’Or plus verte

La valeur de cette plateforme, construite par l’entreprise locale L. Fournier et Fils, grimpe à plus de 5,7 M$. Les membres du conseil des maires à l’époque où le contrat a été octroyé, soit en 2020, ont choisi judicieusement un modèle qui permet à la MRCVO, donc aux municipalités qui la composent, de faire des économies en temps et argent.

« Notre plateforme de compostage, qui fonctionne par aération forcée, minimise de beaucoup l’utilisation de la machinerie lourde et réduit énormément le temps requis pour le processus de compostage. De plus, comme notre plateforme est couverte, elle limite également le volume de lixiviat qui sera ensuite envoyé à l’usine de traitement », explique M. Marco Veilleux, directeur du Service de l’environnement à la MRCVO.

« Nous sommes fiers aujourd’hui de dévoiler le résultat de tant de mois de travail qui nous permettra de produire de vrais impacts dans notre communauté », ajoute M. Martin Ferron, préfet de la MRCVO.

En effet, le compostage permet la réduction d’émission de gaz à effet de serre, puisque les matières organiques enfouies parmi les déchets produisent du méthane, un gaz 20 fois plus polluant que le dioxyde de carbone dégagé par le processus de compostage. Ensuite, cela permet de prolonger la durée de vie du lieu d’enfouissement technique (LET).

« La construction d’un nouveau site d’enfouissement comporte un énorme coût financier. Les coûts des études, des consultations et de la construction de nouvelles infrastructures ne sont que quelques exemples », précise M. Ferron.

S’allier pour un avenir meilleur

Pour ce projet, la MRCVO a pu compter sur l’aide du gouvernement provincial, via son Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC), d’une valeur de 2,3 M$ pour les infrastructures et les équipements ainsi que de 200 000 $ pour l’acquisition de bacs bruns.

« Pour bâtir une économie circulaire, durable et sobre en carbone, il faut notamment exploiter le potentiel de nos matières organiques. Il s’agit aussi d’une excellente façon de lutter contre les changements climatiques et, comme c’est le cas ici, d’obtenir du compost de qualité. Je veux saluer les efforts des différents intervenants qui ont participé au projet depuis ses débuts, surtout la direction et le personnel de la MRC de La-Vallée-de-l’Or, ainsi que tous les élus municipaux concernés », fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

« Cette nouvelle installation aide les populations de Belcourt, de Malartic, de Rivière-Héva, de Senneterre, de Senneterre Paroisse et de Val-d’Or à avancer dans la gestion de ses matières organiques. Je salue l’initiative des intervenants de la MRC et tous les élus municipaux concernés qui ont permis de réaliser ce projet. Évidemment, je souhaite bon succès au site de compostage. Votre effort à lutter contre les changements climatiques va rejaillir sur toute la belle circonscription d’Abitibi-Est, c’est certain, mais aussi sur tout le Québec! », ajoute le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec et député d’Abitibi-Est, M. Pierre Dufour.

Rappelons également le partenariat tissé avec Eldorado Gold Lamaque, d’une valeur de 400 000 $, qui a permis de compléter l’offre de bacs gratuits aux citoyens. De plus, l’entreprise minière pourra récolter les 15 000 premières tonnes de compost produites par la plateforme, ce dernier servira à la restauration de sites miniers.

Une usine de traitement modernisée

Grâce à des travaux de plus de 3,2 M$, pilotés par Construction Deric, la MRCVO a également profité des derniers mois pour mettre à jour les installations de son usine de traitement du lixiviat, située elle aussi à l’enviroparc de Val-d’Or.

En effet, l’usine de traitement a été modifiée de façon à optimiser son processus. Les travaux ont ainsi permis l’installation d’un réacteur biologique à garniture en suspension (RBGS). Celui-ci s’ajoute au traitement par bassins aérés qui était déjà en fonction. Il permet également d’éliminer les deux dernières étapes du précédent traitement, soit le polissage par biofiltres et par lits de tourbe qui consistent à filtrer les matières en suspension.

Finalement, la MRCVO s’est équipé d’une unité de chauffage du lixiviat qui permet de faire fonctionner l’usine 12 mois par année comparativement aux 5 mois prévus dans sa conception initiale.

 

– 30 –

Source : Sophie Rouillard

Agente de communication

MRC de La Vallée-de-l’Or

819 825-7733, poste 262

sophierouillard@mrcvo.qc.ca


Communiqué PDF