Entrée en vigueur du PGMR révisé

7 mars 2017

Le Plan de gestion des matières résiduelles révisé (PGMR) 2016-2020 de la MRC de La Vallée-de-l’Or (MRCVO) est entré officiellement en vigueur le 3 mars 2017. Il a principalement pour objectif de cibler les actions et initiatives qui seront mises de l’avant dans les prochaines années afin de réduire l’empreinte écologique sur le territoire.

« Le PGMR révisé permet de guider nos efforts en ce qui concerne la réduction des matières résiduelles. Il est notre plan d’action pour viser l’atteinte de nos objectifs en lien dans la Politique de gestion des matières résiduelles du gouvernement du Québec », a décrit M. Marco Veilleux, directeur du Service de l’environnement de la MRCVO.

41 mesures variées 

Fait à noter, le PGMR de la MRCVO concerne tant les citoyens que les industries, les commerces et les institutions présentes sur le territoire de la Vallée-de-l’Or. « L’ensemble des mesures que nous souhaitons mettre en place sont détaillées dans le PGMR. Il est également important de souligner que la réduction des matières résiduelles concerne tous et chacun », poursuit le directeur du Service de  l’environnement.

Au total, le document final comprend 41 mesures variées. Parmi elles, on retrouve des actions mettant en valeur les trois R qui sont : la Réduction, le Recyclage et la Réutilisation. « Il y a des mesures dans le PGMR qui touchent l’ensemble des sphères d’activités. On y retrouve des propositions de gestes à poser collectivement pour réduire notre empreinte écologique, en plus de proposer des actions globales pour les différents paliers de gouvernement », explique M. Veilleux.

Parmi les mesures phares, la MRCVO poursuivra ses démarches pour la construction et l’implantation d’une plate-forme de compostage. Elle initiera également un projet pilote pour l’installation de conteneurs de plastique dans les commerces et institutions. Celui-ci devrait voir le jour en 2017.

La MRCVO mettra de l’avant différentes mesures de sensibilisation pour accompagner et outiller le milieu scolaire, institutionnel, les commerces et les industries dans les prochaines années. « Il y a beaucoup de travail qui a été effectué ces dernières années auprès de la population de la Vallée-de-l’Or en matière de réduction des matières résiduelles. Nous sommes maintenant intéressés à poursuivre nos actions auprès d’un plus large éventail », mentionne le directeur du Service de l’environnement.

Deuxième PGMR pour la MRCVO

Il s’agit du deuxième PGMR pour la MRCVO. En effet, en 2003, la MRCVO fut l’une des premières au Québec à adopter son plan, tel qu’exigé par Loi sur la qualité de l’environnement (LQE) du Québec.

Rappelons que la MRCVO a débuté en 2014 son processus de révision. La première monture du projet a été adoptée par le conseil des maires en juin 2015, avant d’être soumise à des consultations publiques en août de la même année. La version finale du document a été déposée au gouvernement du Québec en 2016 pour approbation, et ce, afin d’obtenir l’avis de conformité.

Notons que le gouvernement du Québec exige de la part des municipalités et des MRC un PGMR conforme pour être admissible à la redistribution des redevances pour l’élimination des matières résiduelles. Cette redistribution est établie en tenant compte de la performance territoriale de la MRCVO en gestion des matières résiduelles résidentielles, industrielles, commerciales et institutionnelles.