Portrait de la Vallée-de-l’Or

La MRCVO en bref
  • Gentilé: Or-valléen(ne)
  • Superficie: 27 356,04 km2
  • 11 301 lacs et 8 000 rivières
  • 6 municipalités et 4 territoires non organisés (TNO)
  • Chef-lieu: Val-d’Or
  • Population: 43 899 habitants (2016)
  • Économie: Mines, forêts, nordicité et services
  • Vaste territoire forestier de tenure publique couvrant plus de 97 % de la MRC
  • Aéroport régional (Val-d’Or) assurant les liaisons avec le nord et le sud du Québec

 

Située dans la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue, la MRCVO est bornée au nord et au nord-ouest respectivement par le 49e parallèle (Eeyou Istchee Baie James) et la MRC d’Abitibi. À l’ouest, son territoire s’inscrit en contiguïté avec la ville de Rouyn‑Noranda et la MRC de Témiscamingue. Au sud, la MRCVO a pour limites les MRC de Pontiac et de La Vallée‑de-la-Gatineau et, à l’est, la ville de La Tuque. Sa position géographique fait d’elle la principale porte d’entrée de l’Abitibi-Témiscamingue. La MRCVO est formée de six municipalités, soit Belcourt, Malartic, Rivière-Héva, Paroisse de Senneterre, Senneterre et Val-d’Or. Elle compte également deux communautés autochtones, celle de Lac-Simon et celle de Kitcisakik.

Cartes géographiques:

La MRC de La Vallée-de-l’Or demeure la plus vaste entité municipale de la région avec une superficie de 27 356,04 km2. À elle seule, la Ville de Senneterre couvre 60 % du territoire de la MRC, soit 16 456,63 km2. Cette ville se situe d’ailleurs au 3e rang des municipalités du Québec en ce qui concerne son étendue.

Porte d’entrée de la région et carrefour routier majeur, la Ville de Val-d’Or forme la principale ville de la MRC et le chef-lieu de cette dernière. Plusieurs institutions, équipements et infrastructures, services publics et commerciaux de diverses natures s’y concentrent. Val-d’Or demeure également le principal pôle industriel de l’Abitibi-Témiscamingue. Son aire d’influence s’étend bien au-delà des limites administratives de la MRC; plusieurs résidents provenant des localités de l’Abitibi et des communautés nordiques, qu’elles soient allochtones ou autochtones, viennent s’y procurer des services.

Les Villes de Senneterre et Malartic constituent des centres intermédiaires de la MRC. Ces villes disposent de plusieurs équipements et services répondant aux besoins de la population locale ainsi qu’à ceux des municipalités périphériques. Les commerces et services y sont relativement diversifiés. L’activité industrielle repose majoritairement sur l’exploitation et la transformation des ressources naturelles. De par leur rayonnement, ces centres intermédiaires contribuent à l’épanouissement de leur secteur respectif.

Trois centres locaux complètent la structure municipale de la MRC: Belcourt, Rivière-Héva et Paroisse de Senneterre. Ces municipalités accueillent principalement la fonction résidentielle, et ce, bien que l’agriculture et la sylviculture occupent une place importante dans leur développement. L’essor de ces dernières demeure étroitement lié à celui du centre régional et des sous-centres régionaux.

Cette notion d’aires d’influence oriente la vision de la MRC de La Vallée-de-l’Or. En effet, celle-ci adopte une approche par pôle dans le développement de ses services et de ses activités afin de favoriser l’accessibilité à l’ensemble des citoyens et l’équité entre chaque municipalité. Le pôle de Malartic regroupe la ville de Malartic et la municipalité de Rivière-Héva vers l’ouest; Le pôle de Senneterre regroupe les municipalités de Belcourt, Paroisse de Senneterre et Senneterre au nord alors que, plus au sud, le pôle de Val-d’Or représente la ville de Val-d’Or.

 

Sources de données statistiques

Observatoire de l’Abitibi-Témiscamingue

Institut de la statistique du Québec

Répertoire des municipalités du MAMROT

Statistique Canada