Début de la révision du PGMR de la MRCVO

27 octobre 2014

Tel que l’exige la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE) du Québec, le conseil des maires de la MRC de La Vallée-de-l’Or (MRCVO) a adopté et résolu unanimement, le 15 octobre dernier, de démarrer le processus de révision de son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). La seconde mouture de ce document se doit d’entrer en vigueur d’ici le 31 décembre 2016.

Le PGMR

Le plan de gestion des matières résiduelles est un outil de planification territoriale sur lequel se base le Service de l’environnement de la MRCVO pour orienter son développement. Il fixe des objectifs qui soutiennent ceux énoncés dans la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et dans le Plan d’action 2011-2015 qui s’y rattache. Il détaille ensuite les mesures qui seront entreprises pour atteindre ces objectifs.

Afin d’être jugé conforme, le PGMR se doit également de répondre aux exigences des Lignes directrices pour la planification régionale de la gestion des matières résiduelles de ce dernier.

M. Jean-Maurice Matte, préfet de la MRCVO, mentionne l’importance du document pour l’organisation : « Essentiellement, le PGMR permet de guider nos efforts de réduction des déchets de manière réfléchie et efficace, en fonction des objectifs de la Politique québécoise. Il concerne tant les citoyens que les industries, les commerces et les institutions du territoire, qui seront tous interpellés. »

Prochaines étapes et échéances

Le premier plan de gestion des matières résiduelles adopté par la MRCVO couvrait la période de 2003 à 2008. Celui-ci demeure valide jusqu’à l’entrée en vigueur de sa révision. Un projet de PGMR 2013-2018 sera déposé au conseil des maires d’ici fin octobre 2015. Il fera ensuite l’objet d’une consultation publique menée par une commission indépendante. La MRCVO en fera l’annonce au moment venu afin que toute personne intéressée puisse participer.