LA MRCVO ESTIME QUE LE MTMDET DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE DEVRAIT OPÉRER L’ENTIÈRETÉ DES INFRASTRUCTURES DE LA RÉSERVE FAUNIQUE LA VÉRENDRYE

VAL-D’OR, LE 21 JUIN 2017 – Dans un souci que la route 117  dans la réserve faunique La Vérendrye soit mieux entretenue, la MRC de La Vallée-de-l’Or (MRCVO) demande à ce que l’entièreté des infrastructures de la route transcanadienne soit sous la responsabilité du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) de l’Abitibi-Témiscamingue, et non de l’Outaouais.

Cette revendication est revenue à l’ordre du jour suite à l’affaissement de la route 117, le 16 mai dernier, ce qui a entrainé un accident spectaculaire où un automobiliste a perdu la maîtrise de son véhicule. « Heureusement, il n’y a pas eu de blessés graves lors de l’incident du 16 mai. Mais, il ne faut pas attendre qu’un drame survienne pour intervenir », dénonce le préfet de la MRCVO, M. Pierre Corbeil.

« À cause du découpage régional territorial, la route dans la réserve faunique La Vérendrye se retrouve en partie sous la responsabilité de l’Outaouais. Ce que nous demandons est de revoir le découpage des responsabilités territoriales au sein du ministère », explique M. Pierre Corbeil.

Or, le tronçon qui s’est affaissé en mai dernier était déjà sous la loupe du MTMDET de l’Outaouais. Par contre, il ne figurait pas dans les projections de travaux à réaliser en 2017. Pour le préfet, considérant l’importance de l’axe routier pour la région de l’Abitibi-Témiscamingue, cette réparation aurait été en tête de liste des priorités. « Il faut avoir à l’idée que la route 117 dans la réserve faunique La Vérendrye est la voie routière la plus importante pour toute l’économie de la région », dit-il.  

Porte d’entrée de l’Abitibi-Témiscamingue 

Selon des données du MTMDET de l’Abitibi-Témiscamingue, le débit journalier annuel moyen à la station de comptage au sud de Dorval Lodge a été de 1 970 véhicules par jour en 2016. De ce nombre, 37 % était des camions.

Ces données, selon le préfet de la MRCVO, indiquent que la réserve faunique La Vérendrye est très importante pour le développement économique, mais aussi pour l’approvisionnement de toute la région.  « La très grande majorité des marchandises et aliments sont transportés par cette voie terrestre. La 117, dans la réserve faunique, permet également aux camionneurs d’éviter le sud des provinces de Québec et de l’Ontario afin de se rendre dans l’Ouest canadien. Elle est aussi partie intégrante de la route du nord vers la Baie-James permettant ainsi d’atteindre le nord québécois », rappelle le préfet.

Rappelons qu’un accident similaire à celui de mai dernier est survenu le 10 juillet 2015 entre les kilomètres 370 et 371, contraignant des centaines d’automobilistes à faire preuve de patience.


Communiqué PDF