COLLECTE RÉSIDUS ORGANIQUES

17 juillet 2019

Le conseil des maires de la MRC de La Vallée-de-l’Or (MRCVO) a résolu ce matin de ratifier l’ouverture des soumissions et de ne pas octroyer le contrat de construction de la plate-forme de compostage et d’optimisation de l’usine de traitement du lixiviat. La plus basse soumission conforme reçue dépassait de plus de 2,2 M$ le budget autorisé. Le déploiement de la collecte des résidus organiques est conséquemment décalé à l’automne 2020.

 

MALGRÉ LA DÉCEPTION, CAP SUR LES SOLUTIONS

 

La MRCVO avait pour objectif que la plate-forme soit construite cet été, de manière à ce que la collecte des résidus organiques puisse démarrer au printemps 2020. Le projet implique d’importants travaux de nivellement de terrain, l’aménagement de la plate-forme de béton, ainsi que la connexion de cette dernière à l’usine de traitement du lixiviat, qui dessert déjà le lieu d’enfouissement technique de la MRCVO. Les coûts estimés de ces opérations s’élevaient
à 6,9 M $. Cependant, le plus bas soumissionnaire conforme demandait un montant de plus de 9,1 M $ avant taxes.

 

« L’ensemble du conseil des maires partage la déception de la population face à ce nouvel obstacle à l’implantation de la collecte des résidus organiques », énonce M. Pierre Corbeil, maire de la Ville de Val-d’Or et préfet de la MRCVO. « Nous sommes régulièrement interpellés à ce sujet et nous sommes conscients que plusieurs attendent avec impatience l’arrivée du bac brun. Ce premier appel d’offres nous permet toutefois de mieux comprendre le marché et de modifier notre approche afin de rapidement publier un appel d’offre modifié, ou même scindé. Nous sommes confiants que nous arriverons ainsi à respecter la date buttoir d’implantation de la collecte, fixée en 2020, tout comme les intérêts financiers de nos municipalités. »

 

LA MRCVO JOINT LE REGROUPEMENT D’ACHATS DE BACS DE L’UMQ

 

Entretemps, la MRCVO ne baisse pas les bras et poursuit plusieurs démarches en parallèle. Elle se joignait ce mois-ci au regroupement d’achats de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) pour l’achat de bacs roulants bruns de 80 et de 360 litres et de mini-bacs de cuisine.

 

« L’UMQ met en commun les besoins de plus d’une vingtaine de municipalités et MRC qui, comme nous, se préparent à offrir la collecte des résidus organiques en 2020. L’appel d’offres regroupé, par son volume et son uniformité, devient ainsi très attrayant pour les fournisseurs de bacs et favorise la concurrence. Notre adhésion est donc gage d’économies substantielles », explique M. Corbeil.

 

L’équipe du Service de l’environnement de la MRCVO s’affaire également à l’élaboration de son plan de distribution des bacs, de son plan de communication et de son plan logistique de collecte, qui seront tous annoncés au fil des prochains mois. La population est invitée à suivre la page Facebook de la MRCVO et son site Web, ainsi que les médias locaux, afin de ne pas manquer les détails à venir.